Make your own free website on Tripod.com

Day / Jour 8 (31.12.2005)

 

Le matin, nous avons fait un petit détour pour aller voir l’université Mae Fah Luang, inaugurée récemment. Chiang Rai est une ville vraiment bien dans laquelle moi et Rujira aimerions bien vivre si nous devions nous installer en Thaïlande un jour.

Après, nous sommes allés voir Ban Sak Dam, une maison faite de noir, ce qui contraste avec l’architecture thaïe habituelle. Il s’agit en fait de bien plus qu’une maison, comme on a pu le constater rapidement : c’était plutôt un complexe de bâtiments semblant avoir pour thème la mort et couvrant un vaste territoire. Pour créer cette oeuvre, l’artiste, Thawan Datchnee, a utilisé des objets tels des squelettes d’animaux (dont l’éléphant), des peaux d’animaux, des animaux empaillés, des fourrures... L’ensemble pourrait déplaire à certaines gens (pauvre tatie) mais il reste tout à fait remarquable et impressionnant.

Un peu plus tard, nous nous sommes arrêtés pour voir ce qu’on peut considérer comme la contre-partie de Ban Sak Dam. Le temple Wat Rung Kun est d’une rare beauté, construit de blanc et brillant au soleil grâce à des milliers de petits miroirs installés partout sur sa surface. L’artiste, Chalumchai Cosipiphat, semble pour sa part avoir exploré des thèmes plus gais et vivant. Les deux artistes sont en fait amis et les gens ont fait la remarque qu’ils semblent toujours se contredire dans leurs oeuvres, utilisants des thèmes opposés. Les deux bâtiments n’ont pas encore été complétés.

C’est sur une note un peu triste que nous avons terminé notre voyage dans le nord. En route vers Uttaradit, une petite ville plus au sud de Chiang Rai, nous avons frappé et tué un chien qui a traversé la petite route de campagne. Il faut dire que les chiens en Thaïlande sont partout et il semble qu’ils n’ont absolument aucun instinct de survie : ils restent toujours en pleine rue, au centre des ruelles ou au beau milieu de l’autoroute sans se soucier du traffic qui ne cesse jamais. Et le fait que leurs mouvements soient tout à fait imprévisibles n’aide pas leur cause.

Nous sommes arrivés à Uttaradit tard en soirée et nous nous installés dans le deuxième que l’on a trouvé.


Jour suivant / Next day
Jour précédent / Previous day

Retour à la page principale / Back to main page