Make your own free website on Tripod.com

EUROPA

PROLOGUE

«À la fin de leur domination, lorsque les pécheurs seront consumés, il s'élèvera un roi impudent et artificieux. Sa puissance s'accroîtra, mais non par sa propre force; il fera d'incroyables ravages, il réussira dans ses entreprises, il détruira les puissants et le peuple des saints.»

Daniel VIII:XXIII-XXIV.

La Terre

En deux cents ans, plus de la moitié de la population humaine de la planète a disparue, soit environ neuf milliards de personnes. À eux seuls, le quatrième conflit mondial (2267-2292) et les petites guerres apparentées ont fait trois milliards et demi de victimes. L'eau potable étant devenue extrêmement rare et son prix excessivement élevé, plusieurs guerres civiles, notamment de vieux conflits remontant au XXè siècle opposant l'Égypte à l'Éthiopie, la Jordanie à Israël et la Syrie à l'Irak, ont éclatées relativement à celle-ci durant les décennies qui ont précédé la grande guerre

Puis, depuis 2050 environ, de virulents virus ont rapidement proliféré hors de leurs zones habituelles, provoquant ainsi plusieurs épidémies difficilement contrôlables, notamment la dengue, la fièvre jaune, le choléra et la malaria, qui est causée par de petits protozoaires transportés par des insectes. Également, le nombre de cancers de la peau a augmenté de 1000% depuis la fin du XXè siècle. Plusieurs milliards de personnes sont décédées depuis et le nombre augmente toujours, quoique renlenti quelque peu.

Le grand responsable de cette décimation généralisée de l'humanité a rapidement été identifié: le réchauffement global de la planète, pourtant depuis longtemps prévu. Vers la fin du Premier Âge, dans les années 1970 à 2000, plusieurs mesures de précaution ont été internationalement établies pour prévenir le pire. Mais le temps a manqué et le coup fatidique avait déjà été porté. Le temps disponible a tout simplement été sous-estimé. Le taux de gaz carbonique dans l'atmosphère, dont la concentration a quadruplée en à peine soixante ans, n'a pu être arrêté, ce qui a contribué à une augmentation de l'effet de serre avec les conséquences plus que catastrophiques que l'on connaît malheureusement aujourd'hui. Notre espèce est l'unique responsable. J'ai honte d'y appartenir.

C'est la hausse du niveau des mers qui fut l'événement déclencheur, précédant de peu les recensements de plus en plus fréquents de nouveaux cas d'épidémie. Les grandes masses continentales glacières telles l'Antarctique et le Groenland se sont peu à peu vues arracher d'énormes icebergs allant fondre dans les plus basses latitudes. 90% de toute l'eau douce du globe s'est ainsi petit à petit volatilisée dans les eaux océaniques salées. En 2100, les glaciers des Alpes étaient tous disparus et ceux de l'Himalaya, presque totalement. Le niveau moyen des mers et océans était de un mètre au-dessus de la normale des siècles antérieurs.

Plusieurs pays, dont le Bangladesh, l'Égypte, le Sénégal, le Nigéria, le Cameroun et l'Angola, pour ne nommer que ceux-là, durent être en grande partie évacués. De plus, à l'époque, plus de la moitié de la population du globe vivait à proximité des océans. Plusieurs îles tropicales furent également inondées. Imaginez: des milliards de sans-abri mourant de faim... Envahissant des pays étrangers, les conflits furent pratiquement inévitables.

Au milieu du XXIè siècle, la moitié des espèces vivantes, animales et végétales, furent éteintes à tout jamais ainsi que la moitié des forêts tropicales du globe. Et le nombre ne cesse d'augmenter. Plus de 60% de nos médicaments dépendaient en fait des extraits de plantes. Avec la disparition d'espèces végétales importantes, de nombreuses épidémies furent laissées à elles-mêmes.

Plusieurs régions sont perpétuellement touchées par des ouragans, des tornades, des sécheresses des inondations et des tempêtes de toutes sortes. L'économie mondiale s'en est fait ressentir: baisse du rendement agricole de plus de 30%, baisse du PIB mondial de 2,5 points, problèmes de ressources hydrauliques, de tourisme; la liste est longue et semble sans fin.

Après l'extinction de l'Ordovicien (440 millions d'années), celle du Dévonien (365), du Permien (225), du Triassique (210) et, enfin, celle du Crétacé, qui a vu disparaître les fameux dinosaures il y a 65 millions d'années, l'être humain semble bien avoir provoqué la sixième extinction de masse. Mais tout cela n'était que le commencement d'un plus grand cauchemar pour l'humanité elle-même, pour nous. Le pire restait à venir...

«Et il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parlât, et qu'elle fît que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent tués. Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.»

Apocalypse XIII:XV-XVII.

Europe

Le cinq juillet mil neuf cent quatre-vingt-seize représente la date clé. Il s'agit de la naissance de Dolly, la chèvre issue d'un clonage cellulaire. À ce moment, certains scientifiques ainsi que quelques autres personnes étaient enchantés, d'autres scandalisés. Aujourd'hui, le clonage et les manipulations génétiques sont, à nos yeux, des réalités tout à fait banales.

Vers le milieu du XXIIè siècle, un groupe de scientifiques de toute sorte et venant de tous les recoins du globe, allant de simples économistes à des techniciens en aérospatiale en passant par des généticiens, se forma secrètement. Leur projet: rien de moins qu'une tentative de colonisation d'Europe, le deuxième des quatre satellites ganymédiens de Jupiter, le sixième en distance et le seul autre objet connu du système solaire possédant de l'eau sous la forme liquide, sous une mince couche de glace. Cet océan atteint par endroit jusqu'à 50 kilomètres de profondeur, parfois plus. Europe est un peu plus petite que la Lune, l'unique satellite naturel terrien.

Pendant près de soixante-dix ans auparavant, la construction clandestine d'une infrastructure constituant en fait un dôme de protection sur Europe allait désormais permettre une réelle tentative de colonisation et constituait, par le fait même - c'était l'élément central du projet - une issue vraisemblable pour une meilleure survie de l'humanité, mais à laquelle les gouvernements ne voulaient tout simplement pas croire. Europe ne possède en fait qu'une petite couche atmosphérique, constituée d'oxygène, mais dont l'épaisseur et le reste de sa constitution ne permettent pas la vie. Mais il y a de l'eau liquide, et en grandes quantités, ce qui faisait toute la différence. C'est pourquoi le groupe en question décida de risquer le tout pour le tout en abandonnant tout derrière lui, un monde en perpétuelle décomposition cheminant inexorablement vers un sombre destin.

Plusieurs centaines de bébés en bas âge furent enlevés de par le monde, et une quantité incroyable d'embryons de plusieurs espèces animales et végétales fut également emportée. Quelques moralistes furent initialement en désaccord avec l'idée d'enlever de très jeunes enfants à leurs parents mais se résignèrent après maintes réflexions, tout ceci étant au fond pour une bonne cause. Le voyage dura au total quatre années et demi et se déroula somme toutes assez bien dans l'ensemble. Les enfants furent élevés normalement dans leur nouveau monde, sans jamais avoir eu connaissance de leur monde ancestral, maintenant pratiquement réduit à néant.

La colonie se développa encore mieux que ce que l'équipe initiale de chercheurs - maintenant composée de leurs descendants - avait espéré. Les contrôles génétiques permit des populations fortes et en santé, tout gène défectueux susceptible de provoquer un effet indésirable étant détecté, éradiqué et remplacé durant le stade embryonnaire. Depuis la fin des recherches de cartographie complète du génome humain (le HGDP: Human Genome Diversity Project, proposé pour la première fois en 1991), il fut très facile de procéder. Donc, peu à peu, Europe fut comme un deuxième monde, un nouveau monde pour l'humanité. Un monde prospère où les catastrophes du passé furent désormais oubliées à travers les siècles.

Puis, ce fut la catastrophe et la paix fut à tout jamais rompue. Un nouveau visage fit son apparition et prit le contrôle d'Europe par la force et les armes. Avec son équipe de fascistes, il imposa un régime d'extrême-droite, centralisant ainsi tous les pouvoirs et richesses. Il instaura un culte du chef auquel tout le monde, sans exception, dû se conformer. Ceux qui furent pris en défaut... ont été froidement exécutés sur la place publique à titre d'exemple. Toute forme de liberté fut supprimée. Ce sombre événement marqua le début du Quatrième Âge et de la première dynastie.

Mais le pire de cette situation possédait deux volets, chacun étant plus morbide que l'autre. Premièrement, cette dictature s'est vue perpétuée avec la descendance du premier monarque. Ensuite, une recrudescence jamais atteinte auparavant de l'utilisation du clonage. Ainsi, en clonant des humains et avec l'aide de puces informatiques miniaturisées, chaque individu était, dès sa naissance, à la merci et au service du monarque, grâce à ce dispositif introduit dans le lobe frontal et dans la main droite. Plus aucune liberté de pensée, de mouvement, la vie des gens fut totalement contrôlée, sans même que ceux-ci ne s'en aperçoivent. L'intelligence de ces individus était incroyable, mais tout simplement contrôlée. Pendant des millénaires, cette situation a durée, et toujours sans problèmes.

Pendant la treizième dynastie, certaines personnes, environ vers la douzième année de leur existence, ont commencé à ne plus être sous le contrôle informatique de ces puces. Pour quelle raison? Nul ne l'a jamais su. Quelques-unes des ces personnes ont réussi pendant un certain temps à échapper à la police, souvent en jouant la comédie et en imitant les comportements des esclaves. D'autres, par contre, ont été découverts et exécutés aussitôt. Voyant que leur technologie commençait à faire défaut, les dirigeants lui apportèrent plusieurs améliorations. Malgré cela, certaines personnes développèrent encore une immunité contre celle-ci.

Puis, certaines personnes commencèrent à former en secret un groupe de rebelles, possédant plusieurs cellules indépendantes à travers Europe. Depuis le début de cette période, plusieurs personnes ont sacrifié leur vie pour cette précieuse organisation. Jamais encore elle n'a tenté de coup d'éclat contre le gouvernement et jamais encore elle n'a été découverte.

Aujourd'hui, en 4789, nous sommes maintenant prêts pour notre révolution. C'est un grand jour pour l'humanité. J'ai été nommé à l'unanimité, il y a plusieurs années, chef de cette organisation pour le rapatriement des droits fondamentaux de l'humanité. Nous avons de profondes convictions morales et personne ici n'a peur de périr pour cette cause qui nous est chère à tous, sans exception. Pourquoi ai-je décidé d'écrire tout cela et de tant m'informer sur le passé de notre espèce? À vrai dire, je ne le sais pas. Peut-être est-ce parce que, inconsciemment, je n'ai non pas peur de mourir mais bien d'échouer... Peut-être est-ce également, si cela devait se produire, pour laisser un héritage à ceux qui continueront notre combat dans les siècles à venir. Par contre, s'il y ait une chose dont je suis persuadé, c'est que nous nous battrons jusqu'au bout, avec honneur.

Dany Babin, juin 1997.
danybabin@hotmail.com

NOTE: Tous les données exposées dans ce texte sont véridiques (les références, hors contexte pour un texte de ce genre, ont été supprimées pour alléger celui-ci) étant donné le caractère académique du projet.


Puis, pour terminer, un petit film de 24 secondes d'Europe. Il s'agit d'une reconstitution de plusieurs photographies. (En espérant que vous puissiez le voir) (Taille: 862.1 K) Europa
Visiteurs jusqu'à présent depuis le début de l'an de grâce mil neuf cent quatre-vingt-dix-neuf:

Hit-Parade